Malvoyant
Thème par défaut

Horaires d'ouverture

Mardi

14h-18h

Mercredi

10h-18h

Vendredi 14h-18h
Samedi 10h-17h

Victor Hugo vient de mourir

Victor Hugo est malade. Le grand poète va mourir. La rumeur circule. Elle entre dans les maisons, les bourgeoises comme celles des quartiers populaires. Elle traverse les ateliers, les usines. Les membres du gouvernement viennent s'informer.

La vie est comme figée. Les parisiens mêlés aux journalistes de tous bords attendent face à sa demeure des nouvelles de l'état de santé de leur grand homme. Les dépêches tombent. Alarmantes.

L'émotion populaire grandit à l'annonce de sa mort. Par le pouvoir de ses mots et ses prises de positions politiques, il a touché les âmes des plus humbles et bousculé les notables dont il fait partie. Il a insufflé cette immense espérance en un monde meilleur. Son empathie pour les classes laborieuses a créé ce lien affectif si profond et personnel. Leurs témoignages et les lettres racontent de façon touchante cette connivence.

Nous voici plongés dans cette fin du XIXè siècle, siècle de révolution, de troubles et de guerre. 1870 et la sanglante Commune de Paris est dans toutes les têtes et les coeurs. Le gouvernement de la nouvelle république a peur. Peur de la foule, de ce peuple, des parties qui pourraient profiter de l'évènement pour occasionner des troubles. Alors s'informer, maîtriser, contrôler encore et toujours.

Quels sont les choix et les enjeux dans l'organisation des funérailles de Hugo ? Qu'en est-il de sa famille et de ses chers petits-enfants ? Quelle place pour eux, pour la foule des gens simples? Quel hommage de la nation pour le grand homme qui fut sa vie durant si sensible aux honneurs ? Incroyable moment de notre histoire que Judith Perrignon rend vibrant et vivant dans un roman sensible et agréable à lire.

 

Christine

 

Pour l'emprunter


À consulter également